Message à la première volée des apprenti•e•s technologues en dispositifs médicaux (TDM) de toute la Suisse

Vous venez de terminer votre formation en 3 ans de TDM après avoir surmonté un certain nombre de difficultés et comme le disait Roland Poupon « Chaque épreuve de la vie est un passage dont on sort toujours avec une nouvelle maturité ». C’est le moment pour moi de partager avec vous les différentes réflexions suivantes :

Tout d’abord un peu d’histoire sur le CFC de TDM, car comme le dit un proverbe japonais « En étudiant le passé, on comprend le présent ».

  • 2007 : C’est cette année que l’assemblée générale de la SGSV/SSSH/SSSO a décidé de créer un nouveau CFC. J’ai naïvement pensé qu’en deux ou trois ans tout serai fait !
  • 2007 – 2008 : Réalisation d’une enquête sur les pratiques suisses de retraitement des DMx, sur demande des instances concernées par les nouvelles professions (Forum N° 3 2008). Mais ce n’était pas ce qu’elles souhaitaient.
  • 2009 – 2010 : Le comité central a alors décidé de collaborer avec Graf und Partner AG pour avoir un spécialiste connaissant les démarches pour créer une nouvelle profession, préparer le dossier préliminaire et obtenir le feu vert des autorités.
  • 2010 : La SGSV/SSSH/SSSO adhère à l’ODASanté qui va pouvoir nous aider et prendre la main sur le dossier.
  • 2011 – 2012 : Une analyse des besoins pour la nouvelle profession a été réalisée. Il a fallu convaincre que retraiter des DMx ce n’était pas seulement laver, emballer et stériliser. Le processus en soit est assez simple, mais c’est la diversité et la complexité des instruments chirurgicaux à retraiter qui demandent autant de compétences et de connaissances.
  • 2013 – 2016 : La commission de réforme a été créée pour développer les prescriptions de la formation, notamment le nom de la nouvelle profession, l’ordonnance de formation, le plan de formation, le contenu des cours interentreprises.
  • 2017 – 2018 : L’implémentation dans les trois régions linguistiques a été finalisée avec le choix des centres de formation, le lieu des cours interentreprises, la rédaction du manuel de formation, la rédaction des supports de cours, la formation des formateurs en entreprises, le choix des enseignants.
  • 2018: Une première volée a débuté sa formation dans chacune des 3 régions linguistiques.
  • 2018 – 2021 : Des adaptations ont été faites pour corriger les imperfections détectées et la procédure de qualification a été finalisée avec la rédaction des examens oraux et écrits.
    30 apprenti.e.s obtiennent le CFC de TDM (17 en Suisse alémanique, 10 en Suisse romande et 3 au Tessin)
Et surtout plein de remerciements !
  • Pour avoir choisi cette nouvelle profession, c’était courageux. Vous avez testé ce qui a été pensé et grâce à vous des améliorations ont pu être faites.
  • Les formateurs en entreprise, les enseignant.e.s et les experts ont pu apprendre en même temps que vous. L’expérience acquise est maintenant profitable pour les autres volées d’apprenti.e.s.
  • Grâce à vous le niveau de connaissances dans les établissements qui ont pris des apprenti-e-s a augmenté. Vous êtes arrivés avec vos questions, vos interrogations tout au long de votre formation et cela a obligé les personnes qui vous encadraient à se renseigner et à se former.
  • Je vous remercie personnellement car pour moi vous êtes la concrétisation d’une vision de la profession pour laquelle j’œuvre depuis toutes ces années.
Ainsi que des félicitations !

Pour avoir persévéré jusqu’à obtention de votre CFC de TDM. C’est une première étape dans votre carrière professionnelle qui vous sera toujours utile. Continuez à vous former et vous perfectionner pour être toujours à la pointe car la technologie et le métier évolue vite !

Quel futur pour vous !
  • Une partie d’entre vous va continuer sa formation en faisant une maturité par exemple. Un jour, il y aura peut-être un.e TDM qui deviendra chirurgien.
  • D’autres vont changer de direction, par exemple faire un autre CFC.
  • Après deux ans d’expérience supplémentaire et avoir suivi la formation correspondante, vous pourrez devenir formateur en entreprise. Rappelez-vous alors de votre parcours et soyez compréhensif et patient avec vos futur.e.s apprenti.e.s !
  • Les BPR 2021 mentionneront que les détenteurs d’un CFC de TDM pourront devenir responsable d’une stérilisation, donc vous pourrez prendre progressivement des responsabilités.
  • Il n’y aura plus de formation STE 2, donc les futurs responsables, les futurs experts, les futurs enseignants, cela sera vous !
  • En vous impliquant, en donnant de votre personne, vous progresserez encore et cela rendra votre profession de plus en plus intéressante.
  • Je vous recommande de partager vos connaissances et votre expérience pour aider vos collègues qui travaillent depuis plusieurs années en stérilisation à acquérir les compétences et les connaissances pour suivre la procédure de qualification selon l’art. 32 et obtenir le CFC de TDM.
  • Nous réfléchissons depuis quelques années à créer et vous proposer un brevet fédéral TDM, j’espère que cela ne prendra pas autant de temps que le CFC !
Pour terminer, des vœux !

Au nom de la SGSV/SSSH/SSSO et de toutes les personnes qui ont travaillé à la création de ce CFC de technologue en dispositifs médicaux, je vous souhaite à toutes et à tous une vie professionnelle aboutie et passionnante.

Retour haut de page