Retour d’expérience sur les examens pratiques des TDM

Il aura fallu de nombreuses années et, surtout, l’immense engagement d’innombrables personnes pour que cette occasion devienne enfin réalité: les examens finaux (travail pratique prescrit, TPP) de la profession de technologue en dispositifs médicaux CFC se déroulent cette année pour la toute première fois!

C’est avec impatience que j’attendais les premiers examens pratiques (TPP), à l’occasion desquels les apprentis allaient pouvoir me montrer tout ce qu’ils avaient appris au cours de ces trois dernières années. Les candidats que j’ai eu le plaisir d’accompagner durant cette journée d’examen ont fait leur apprentissage à Aarau, à l’Hôpital Balgrist, à l’Hôpital universitaire de Zurich et à l’Hôpital de l’Ile de Berne.

Partout, mes collègues et moi-même avons été accueillis très chaleureusement. On avait organisé à notre intention non seulement le café et les croissants, mais aussi une pièce dans laquelle nous pouvions nous retirer, afin de discuter entre nous.

Les entreprises s’étaient bien préparées : les plateaux que nous avions demandés étaient prêts et la mission avait été respectée (LD libre, tests prêts à être effectués par les apprentis, autoclave libre, etc.).

Si les candidats étaient (plus ou moins) nerveux, les formateurs étaient eux aussi quelque peu tendus. Il s’agissait maintenant en effet d’examiner minutieusement si leurs apprentis étaient en mesure de mettre en œuvre, dans la pratique, ce qu’ils avaient appris!

Et tandis que certains candidats, faisant appel à toutes leurs connaissances théoriques, tenaient absolument à nous expliquer et à justifier le moindre point, d’autres se sont montrés moins diserts, mais rebondissaient lorsqu’on leur demandait de «réfléchir à voix haute».

Mais, somme toute, la nervosité est retombée rapidement, les candidats constatant qu’on ne leur demandait finalement rien d’autre que ce qu’ils faisaient déjà tous les jours depuis trois ans.

Pour moi aussi, tout était nouveau… et je pense pouvoir m’exprimer au nom de tous les experts aux examens ! Car ne s’agissait-il pas des tout premiers TPP de la nouvelle profession ? Les échanges et les évaluations qui ont suivi n’ont d’ailleurs pas donné lieu à de grandes discussions : les deux experts ont, plus ou moins, observé les mêmes choses et attribué le même nombre de points.

Les expériences faites au cours de ces examens doivent maintenant être discutées entre experts, afin que nous puissions continuer à optimiser la procédure de qualification professionnelle, et que cette dernière demeure équitable et cohérente.

A tous les nouveaux technologues en dispositifs médicaux (TDM), je souhaite beaucoup de plaisir et de motivation dans leur travail quotidien ; j’espère qu’ils trouveront longtemps une grande satisfaction à exercer leur profession et à transposer avec engagement, dans la pratique, tout ce qu’ils ont appris!

Retour haut de page