Corrigendum de l’article «Indicateurs chimiques: petite piqûre de rappel», publié dans Forum 1-2021

1. Légende sous le dispositif d’épreuve de procédé (DEP) jaune

Dans la légende relative au DEP jaune, il était indiqué que celui-ci est approprié pour surveiller les processus de stérilisation d’instruments solides (sans corps creux). C’est affirmation est juste, mais doit néanmoins être complétée. L’essai est comparé aux exigences de stérilisation faites aux instruments dentaires ; il permet de surveiller la stérilisation p. ex. de pièces à main et de contre-angles. Or ces instruments, tout comme les aiguilles dentaires ou les aspirateurs de salive, sont – même s’il s’agit d’instruments à corps creux – relativement simples à stériliser par comparaison aux instruments utilisés en domaine hospitalier. Le DEP en question est donc adéquat pour tester non seulement les instruments solides, mais aussi les instruments à corps creux simples.

2. Indicateurs insérés dans le DEP

Il a été affirmé qu’il existe sur le marché des systèmes d’essai d’indicateurs de classe 2 compacts à corps creux, dont l’intérieur abrite une spirale métallique au bout de laquelle est inséré un indicateur de classe 1. Cela n’est pas exact.

Comme il est expliqué dans la suite de l’article, les DEP compacts contiennent des bandelettes indicatrices conçues pour les processus de stérilisation à 134°C pendant 18 minutes. Ces bandelettes surveillent donc la plage température – temps et signalent par exemple qu’un programme trop court a été activé.

Or un indicateur de classe 1 – qui indique simplement s’il a été exposé, ou non, à un processus – ne permet pas de surveiller la durée de stérilisation par exemple.

Retour haut de page