Expériences d’une formatrice TDM

Johanna

1. Quelle est ta motivation à accompagner les apprentis dans leur formation au quotidien?

Je souhaite transmettre aux apprentis un maximum de savoir(-faire), afin qu’ils réussissent leur formation. Nous savons tous qu’une formation ne se déroule pas toujours sans anicroche ; je tiens donc à soutenir les apprenants, et tout particulièrement s’ils sont confrontés à des difficultés, afin de les aider à surmonter ces dernières.

2. Qu’est-ce qui t’a incitée à endosser le rôle de formatrice?

Notre service de stérilisation devait se doter d’un formateur supplémentaire, et je me suis dit qu’il serait dommage de ne pas partager mes connaissances et mon expérience. Ayant moi-même suivi la formation de Technologue en dispositifs médicaux CFC, je souhaitais transmettre cet acquis à la relève. De plus, je suis une personne patiente et j’aime montrer et expliquer de nouvelles choses.

3. Quelle difficultés rencontres-tu dans l’encadrement des apprentis?

L’un des défis réside certainement dans ma volonté d’accorder la même attention à tout un chacun. Il peut arriver qu’un apprenant ait besoin de plus de soutien, mais je ne souhaite pas que les autres se sentent moins bien encadrés. Par ailleurs, les humeurs parfois… impétueuses, dues à la puberté, doivent être bien gérées: si elles sont tout à fait naturelles, elle ne doivent pas pour autant prendre une ampleur démesurée.

4. Quelle fonction exerces-tu actuellement?

Je travaille en tant que Technologue en dispositifs médicaux, ce qui comporte de nombreuses tâches et activités variées.

5. Quelles sont tes tâches principales?

Pour l’essentiel, je donne à 20% un coup de main à la gestion des instruments, et je m’occupe à 80% de la formation des apprentis TDM, de l’encadrement des stagiaires et de l’initiation des nouveaux collaborateurs.

6. Comment encadres-tu au mieux tes apprentis dans leur environnement pédagogique, l’entreprise?

J’initie personnellement les apprenants à de nouvelles compétences opérationnelles et je contrôle leur travail. Parallèlement, je les encadre lors de l’élaboration de leur dossier de formation et leur donne un feed-back. Afin de fournir régulièrement aux apprenants un retour sur leur niveau de formation, j’établis à la fin de chaque semestre un rapport de formation, qui évalue leurs compétences, leur dossier de formation ainsi que leurs performances (école et CIE). A la fin du rapport de formation, des objectifs et / ou des mesures sont défini(e)s pour le semestre suivant.

7. En qualité de formatrice, si tu étais toi-même responsable, que ferais-tu pour encadrer au mieux tes apprenants?

Je choisirais au sein de mon équipe des formateurs pratiques supplémentaires, qui pourraient me soutenir dans la formation des apprenants! Je ne peux en effet pas être partout à la fois, en particulier lorsque les apprenants travaillent dans les différentes zones (sale, propre). Ainsi, les apprenants auraient toujours un interlocuteur à leur disposition. Et pour avoir en tout temps la vue d’ensemble du processus d’apprentissage, j’échangerais régulièrement avec les formateurs pratiques et noterais leurs observations dans le rapport de formation.

Retour haut de page